"/>

L'intelligence artificielle au sein de l'enseignement

Nov 18 / Gaëlle DAGNET
Ah ! L'intelligence artificielle ou IA pour les intimes. 
Sacrée avancée technologique n'est-ce pas ? Chatter avec un BOT pour avoir plus de renseignements, parler à Siri ou à Alexa.. Nous côtoyons des formes d'intelligence artificielle chaque jour et voyons ses bénéfices dans la téléphonie, dans l'informatique, dans la navigation ou encore dans la robotique. Elle peut, par ailleurs, s'avérer utile dans bien d'autres domaines.. comme l'enseignement, par exemple. Une forme d'IA dans l'enseignement, comment et surtout pourquoi faire ? Pas de panique, je suis là pour tout vous expliquer ! Mais avant toute chose, reprenons depuis le début !


Deux mots très tendance !

Inconnue au bataillon pour la plupart d'entre nous il y a plusieurs années, l'intelligence artificielle a, aujourd'hui, le vent en poupe. Intelligence artificielle par ci, IA par là, on l'entend, on en parle et surtout on la voit partout ! Et, entre nous, c'est un peu devenu notre quotidien. Le "ok Google" ou le "dis Siri" ça vous dit quelque chose ? Mais bon, on a beau en parler souvent, on a beau le voir partout, est-ce qu’on sait réellement qu’est-ce que c’est ?

Parce que oui, l'IA ne se limite pas qu'à ça et elle pourrait être aussi bien plus ça.. 
Repensez à tous les films que vous avez pu voir qui ont lieu dans le futur (qui, des fois, est notre présent). On peut y voir tous ces robots (qui, parfois, nous ressemble plus ou moins en fonction du budget du film 😅) qu’on appelle souvent « robots humanoïdes » et qui, au début sont géniaux parce qu'ils sont à notre service et aident énormément l’être humain.. Puis, TOUT À COUP (parce que oui, il faut bien qu'il y ai un rebondissement, au risque de s'ennuyer), les robots (l'IA) se révoltent contre l’humanité parce qu’ils ne sont pas contents et parce qu'ils veulent prendre la place de l’humain, mais l'humain ne veut pas ce qui provoque une guerre entre l’homme et la machine. ET PAF !
(ça fait des chocapics) C’EST L’APOCALYPSE ! Le monde est perdu, fin du film. Mais non ! Le rôle principal arrive TOUJOURS à trouver le moyen de désactiver ces robots à la dernière seconde..de la dernière minute..de la dernière heure... Ouf ! Le monde est sauvé. 

Mais attention, il n'y a pas que cette image négative de l'IA dans ce que l'on peut voir.. Vous connaissez un certain Iron Man, heureusement qu'il est là pour redorer le blason de l'IA. Vous savez, c'est ce fameux costume hyper intelligent qui parle, qui vole et qui tire des missiles avec ses mains ! Mais lui, il le fait pour sauver l'humanité d'un terrible méchant nommé Thanos un peu fou sur les bords qui veut tous nous tuer, s'en suit une guerre sans merci pour notre survie.. et.. BREF ! Je m'emballe un peu, ceci n'est pas le sujet mais vous avez compris (du moins, j'espère) là ou je voulais en venir. 

Je le reconnais, j'ai délibérément pris des exemples d'IA un peu tiré par les cheveux (on parle de science-fiction là quand même). Cependant, la question demeure : 
Jusqu'où va aller l'IA ? Peut-on réellement faire tout cela ? Et surtout, est-ce que mon grille-pain va se soulever contre moi un jour et me réduire en esclavage ? Alerte spoil NON !

Bon alors, c'est quoi l'intelligence artificielle finalement ? 

L’intelligence artificielle, aussi appelée IA ou AI (Artificial Intelligence) désigne un programme informatique qui vise à permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence humaine (ou réelle). Il s’agit de la mise en œuvre d’un certain nombre de techniques qui permettent de gérer un dialogue homme/machine ou de traiter une quantité importante de données pour orienter la prise de décision.
C’est en 1950 que cette notion voit le jour grâce au mathématicien Alan Turing qui a décrit le « Test de Turing » dans son livre Computing Machinery and Intelligence : un sujet interagit à l’aveugle avec un humain puis avec une machine programmée et si le sujet n’arrive pas à différencier la machine de l’humain le test est réussi et la machine peut être considérée comme « intelligente ». 


Depuis, la notion d’Intelligence Artificielle ne cesse de vaciller entre définition mathématique et définition informatique, mais cette catégorisation ne nous intéresse pas aujourd’hui.

Actuellement, nous distinguons deux formes d’intelligence artificielle :

 - L’intelligence artificielle faible : réalise des tâches simples et répétitives qui peuvent évoluer dans un domaine restreint.

L’intelligence artificielle forte : capable de produire des réflexions, de comprendre un contexte, de développer ses propres raisonnements. (Ce que l’on voit dans les films)

Vous l’avez compris, nous en sommes encore à l’intelligence artificielle faible (mais vu que la technologie avance très vite cela pourrait changer d’ici peu). L’Intelligence Artificielle, telle que nous la connaissons actuellement, a donc tout à fait sa place dans l’enseignement.

La question que certains peuvent se poser est celle-ci : Va-t-on remplacer l’enseignant par une Intelligence Artificielle ?
Alerte Spoiler (encore une fois), la réponse est non !

L’empathie, la bienveillance ou encore le jugement critique ne peuvent être reproduits en Intelligence Artificielle. Les métiers dont les relations humaines sont l’essence même de ces derniers ne pourront jamais (de ce que l’on sait aujourd’hui) être remplacés par de l’Intelligence Artificielle.  Nous n’avons donc pas de soucis à nous faire, ces « robots » ne prendront pas notre place ! Et soyons honnêtes, une interaction humaine vaut beaucoup mieux qu’une interaction avec un robot !

La base est, donc, posée.. mais même si l'IA ne peut pas remplacer l'enseignant/le formateur ou le professeur, elle peut, cependant l'assister et lui venir en aide. 

Comment l'IA peut aider dans l'enseignement ?

L'Intelligence artificielle étant la réalisation de tâches simples et répétitives, elle peut avoir un impact significatif au niveau de la pratique enseignante, avec, par exemple, la création d’outils didactiques qui viendraient aider les jugements et les choix pédagogiques de l’enseignant. En effet, une partie du travail de l’enseignant peut être automatisable. La technologie utilisée en Intelligence Artificielle permet d’effectuer des analyses individuelles en un laps de temps très rapide, ce qui permet à l’enseignant de plus se concentrer sur la partie pédagogique et de personnaliser l’apprentissage de chacun de ses apprenants. 


La personnalisation de l’apprentissage est possible en récoltant des données scolaires et en les combinant aux habitudes d’apprentissages des élèves. Les algorithmes présentes dans l’IA seront en mesure de tailler un programme d’apprentissage sur-mesure qui favorise la différenciation pédagogique. Le programme pourrait donc classifier les élèves selon les méthodes de travail qui sont les plus efficaces pour eux en très peu de temps.
L’impact de l’enseignement sur l’apprentissage de l’élève serait donc beaucoup plus important : des dépistages précoces de difficultés pourraient avoir lieu et donc le recadrage, si nécessaire, aurait lieu bien plus tôt qu’en situation d’apprentissage « normale ». 

Par ailleurs, toujours grâce à ses algorithmes, l’Intelligence Artificielle pourrait prévenir la démotivation et l’abandon de l’étudiant. En effet, à la suite des données rentrées par l’étudiant sur son profil, l’IA peut proposer les séquences de cours et d’exercices les plus pertinents à ce dernier. Par ailleurs, grâce à certaines algorithmes, l’IA pourrait prédire le moment ou l’élève commence à perdre de l’intérêt pour sa formation et donc prévenir les enseignants afin qu’ils puissent réajuster l’enseignement de l’apprenant, si besoin, en fonction des besoins de ce dernier. 


Autre fait intéressant : une fois que le profil de l’apprenant est rentré sur la plateforme ou sur une application (ou site ou tout autre « chose » qui pourrait héberger l’IA), il est possible de jumeler ce dernier avec d’autres étudiants qui sont les plus susceptibles de s’entraider mutuellement. 

Il y aurait, donc, plusieurs avantages dans l’IA (même si elle présente aussi des défauts), la question que l’on peut se poser est surtout d’ordre éthique et philosophique.

Il existe une réelle crainte de voir ces machines prendre notre place (au temps où l’IA forte aura une place plus importante) même si ce scénario est quasiment impossible (et ça même si Hollywood vous montre le contraire).

Cependant, une chose est sure : nous n’arrêterons pas les avancées technologiques ! Le tout est d’être bien renseigné sur ce qui se fait actuellement et ce qui sera possible de faire demain.

Quant à la question du « pour » ou du « contre » l’IA (je parle, ici, de l'IA forte), et bien, je pense que ... chacun doit trouver sa propre réponse. 



Conclusion

Il n'y en a pas. Comme dit précédemment, à vous de choisir, donc, à vous de conclure comme vous le souhaitez. 

Created with